Fantômes à tous les étages

Couverture Fantômes à tous les étages

Titre : Fantômes à tous les étages

Auteur : Laura Ruby

Editeur : Albin Michel – Wiz

Prix : 13 €

Nombre de pages : 295

 

Quatrième de couverture : Cape May, ses jolies demeures, ses plages, ses fantômes … Les vieilles maisons sont toujours hantées par quelques fantômes. A Cape May c’est encore pire, il y a autant de spectres que d’habitants. Lily, qui vient d’emménager, ne tarde pas à s’en rendre compte. Coup de téléphone étranges, objets changeant de place, confiture dans les chaussures … et si c’était l’oncle Max disparu depuis des lustres ? Alors que Lily croit avoir résolu l’énigme, d’autres membres de la famille viennent frapper à la porte …

Mon passage préféré : 

Nom d’un petit Jésus en camion de pompier, bougonne-t-il. On a tous intérêt à dire nos prières.

Mon avis : Ne vous fiez pas au résumé, ceci n’est pas une version jeunesse de Ghost Whisperer. Lily ne voit pas les fantômes. D’ailleurs, personne ne les voit. A part cette diseuse de bonne aventure plus charlatant que voyante, jusqu’à ce qu’elle réalise que finalement, voir les morts, c’est trop éprouvant pour elle. En fait, Fantômes à tous les étages est une histoire de quête de vérité et de trésor de pirate. Je déteste quand les synopsis vendent autre chose que ce que le livre propose. Cela m’a induite en erreur et j’en suis un peu déçue. Cependant, malgré cette petite tromperie, je ne regrette pas d’avoir découvert ce roman pour enfants, à lire à partir de 12 ans, à mon avis. Premièrement, parce que j’ai carrément eu peur ! Et dès la première scène fantomatique, en plus ! Celle avec la poupée dans la buanderie. Peut-être parce que j’ai vu Chucky dans ma jeunesse ? Je suis de nature à être bon public. Du coup, ce n’est pas le seul passage qui m’ait fait frissonner. Et c’est tant mieux. Il n’y a rien de pire qu’un roman qui ne vous fait rien ressentir. La couverture est très belle puisque signée Benjamin Lacombe. Laura Ruby signe là un roman sympathique pour les jeunes qui souhaitent se faire un peu peur sans se prendre la tête. Car avouons-le : si l’ambiance est là, le scénario bien qu’imprévisible, reste plutôt simple.

 Note : 13/20

Ce livre en un mot : Divertissant

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s