La véritable histoire de Noël

Couverture La véritable histoire de Noël

Titre : La véritable histoire de Noël

Auteur : Marko Leino

Editeur : Michel Lafon

Prix : 14.95 €

Nombre de pages : 299

 

Quatrième de couverture : Au cœur de la Laponie, le pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël. Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement dans cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Mon passage préféré :

Toute sa vie, Nicolas dut porter ce fardeau, ce qui fut aussi la raison majeure pour laquelle il devint le personnage que nous connaissons aujourd’hui dans le monde entier.

Mais tout n’est peut-être pas si tranché dans la vie. Il n’est sans doute pas d’évènement complètement heureux ou malheureux. Peut-être le bien et le mal vont-ils de pair, malgré leur différence ? Tout comme un malheur peut engendrer de bonnes choses, un bonheur peut aussi causer bien des déboires.

Peut-être devrions-nous nous abstenir de qualifier les évènements de la vie lorsqu’ils se produisent, et attendre d’avoir du recul pour juger de ce qu’ils recèlent le plus au final : du bien ou du mal, ou, qui sait, de l’un autant que de l’autre ?

Mon avis : La véritable histoire de Noël est belle, triste et éternelle. Ecrite en 24 chapitres destinés à être lus chaque soir de l’avent, elle raconte comment un petit garçon sans histoire réussi l’exploit de devenir une légende, malgré les nombreuses épreuves que la vie lui aura fait traverser. Absolument émerveillée par la magie intemporelle de Noël (malgré mon grand âge), je n’ai pu résister à l’attraction incroyable qu’a suscitée ce livre en moi, rien que par son titre et sa couverture. Après lecture du synopsis, je n’ai pu me résoudre à le reposer sur le rayonnage et l’ai dévoré en une nuit. Le roman s’ouvre sur une scène actuelle qu’on pourrait croire en train de se dérouler à quelques pas de chez nous. Ou tout du moins, dans un contexte facilement accessible et appréhendable. La légende ne commence pas dès l’ouverture du livre. C’est un grand-père qui va la raconter à ses petits-enfants. Et selon moi, c’est la seule façon acceptable de faire découvrir cette histoire aux plus jeunes. Parce que l’histoire du petit Nicolas est dure. Le fameux Père Noël si jovial que nos enfants connaissent, a en réalité passé toute sa vie endeuillé. Les évènements qui se succèdent vont inévitablement entraîner le questionnement des petits, tout comme les adultes se questionnent quant à la tangibilité de ce qu’ils vivent à la fin du récit. Parce qu’on ne saura jamais si la luge était toujours présente et si les bottes étaient toujours humides le matin suivant. Le style de l’auteur est fluide et une fois entamée, il est difficile de faire une pause dans la lecture. On a trop envie de savoir comment la légende est née. J’ai été très étonnée de découvrir une histoire si triste à travers laquelle la mélancolie presque constante de Nicolas nous suit jusqu’au « dernier Noël ». Je m’attendais à quelque chose de plus léger et féérique. Mais les aventures les plus magiques et faciles ne sont pas forcément les meilleures. Et les légendes forgées sur les épreuves que la vie nous impose sont souvent les plus belles, les plus vraies et les plus éternelles.

 Note : 17/20

Ce livre en un mot : Emouvant

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s