Contes des royaumes, tome 3 : Beauté

Couverture Contes des Royaumes, tome 3 : Beauté

Titre : Contes des Royaumes, tome 3 : Beauté

Auteur : Sarah Pinborough

Editeur : Milady

Prix : 12,90 €

Nombre de pages : 221

 

Quatrième de couverture : La Belle au bois dormant, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction. Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n’attend que d’être réveillée … et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au bois dormant, telle qu’elle n’a jamais été révélée …

Mon passage préféré :

Rumplestiltskin regarde le chasseur dans les yeux ; son visage exprimait une immense lassitude.

– Il n’y avait qu’une seule fille. Ils l’appelèrent Belle. Et belle, elle l’était, ô combien. Mais elle était plus que ça. Elle était tout à la fois la Belle et la Bête.

 

Mon avis : Non ! Non ! Non ! Ce n’est pas possible ! Sarah Pinborough ne peut pas me faire ça !!! Si j’avais encore des réticences après la lecture du second tome, ce troisième chapitre concluant la trilogie les a absolument tous dissipés. En réalité, il s’agit d’un prequel. D’abord un peu déçue, j’ai finalement été emportée dans le récit avec beaucoup de facilité. Finalement, les princesses ne sont pas au coeur de ces Contes des royaumes. C’est bel et bien le chasseur qui en est l’essence même. Et je suis totalement tombée sous le charme de ce personnage. Pas vraiment dans Poison, un peu plus dans Charme et définitivement dans Beauté. Si vous préférez lire ce dernier tome avant les autres, cela est tout à fait possible. Vous comprendrez tout, pas d’inquiétude. Mais vous n’aurez pas le plaisir de vous délecter des petites anecdotes qui m’ont fait sourire. Comme pour les épisode précédents (ou suivant, selon le point de vue), Sarah Pinborough a choisi de mélanger les contes de notre enfance. Blanche-Neige côtoyait Aladdin tandis que Cendrillon s’était liée d’amitié avec Robin des Bois. Ici, on ne retrouve pas moins de six contes différents !!! Bien que la Belle au bois dormant ait été choisie pour illustrer l’intrigue, on se retrouve tout à coup nez-à-nez avec le petit chaperon rouge (que j’ai adoré), Raiponce, Rumplestiltskin (mon chouchou dans OUAT, pour celles et ceux qui auront la référence), la Belle et la Bête (mon histoire préférée de toutes les histoires qui existent au monde) et bien entendu, le chasseur (qui à l’époque, n’avait encore rien à voir avec Blanche-Neige). J’ai intégré avec tellement de facilité tous ces personnages improbablement réunis dans une même histoire, que je trouve que la plume de l’auteur tient du génie ! Annoncée comme une trilogie (et si on s’en réfère à la fin de Charme, il semble que l’histoire se termine), cette série aura été pour moi un véritable coup de coeur et j’espère sincèrement que Sarah Pinborough nous imaginera encore quelques Contes des royaumes. Après tout, l’aventure de ce troisième tome n’est pas tout à fait terminée et le La fin … ou le commencement ? de la dernière page, me laisse trop d’espoir pour qu’il en soit autrement. Et puis, il y a encore tellement de contes qui n’ont pas été abordés et qui ne demandent qu’à être transformés, assombris, pervertis de cette manière si ensorcelante dont seule Sarah Pinborough a le secret …

Note : 20/20

Ce livre en un mot : Incroyable

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s