Les princes charmants n’existent pas

Titre : Les princes charmants n’existent pas

Auteur : Maïa Brami

Editeur : Nathan

Prix : 14.90 €

Nombre de pages : 293

Quatrième de couverture : Cher voisin, j’ai trouvé cette lettre qui semble vous appartenir. Je me permets de vous la retourner. Pas trace de votre corps écrasé dans la cour ! Vous avez été bien avisé de jeter seulement la lettre. Après tout, l’amour pourrait frapper de nouveau à votre porte. Rien de pire qu’un chagrin d’amour, ou peut-être si … ne jamais en avoir vécu aucun ?! Prompt rétablissement, votre voisine du 34, 1er étage, Nora C.

Mon passage préféré :

Nora ? Allô ? On n’est plus au XVIIIe siècle ! Les femmes sont libres. Mets-toi à ma place, ça demande une énergie : trouver le bon timing pour te coincer, ensuite trouver les mots pour que tu ne me files pas entre les pattes … On ne t’a pas dit que les princes charmants n’existent pas ? Et puis « chat échaudé craint l’eau froide », tu connais ce proverbe, j’imagine. J’ai pas de chance avec les filles. Pas la peine de me torturer si c’est pour reprendre un râteau. Surtout que j’ai déjà essayé avec toi (hein, Miss Lapin ?). Nous, les hommes du XXIe siècle, on n’a pas peur de dire qu’on est sensibles. Je ne suis pas un super-héros Nora, et je cours comme un pied. Pas terrible pour jouer à chat !

Mon avis : Comment appréhender la littérature épistolaire avec les ados sans les barber ? Demander à Maïa Brami ! Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas ici d’une nouvelle version des Liaisons dangereuses. Les lettres échangées entre Nora et Rodrigue ponctuent le récit narré par la jeune fille bourrée de complexes. Brillante idée que d’utiliser une police différente selon l’auteur des lettres. On sait ainsi tout de suite qui on va lire. Je me suis tellement retrouvée dans les exigences de Nora. Rodrigue doit obligatoirement écrire sur du papier blanc avec un stylo plume et la vouvoyer. La vouvoyer plus que tout ! Le tutoiement, c’est tellement banal ! Et c’est qu’elle a un sacré caractère, notre Nora ! Elle se laisse totalement aller sur le papier. Quand il écrit à Rodrigue (ou à Ava Gardner), l’escargot sort de sa coquille. J’ai adoré ce roman plein de fraîcheur, idéal pour l’été ! Je regrette seulement que les lettres n’y soient pas plus nombreuses. Les princes charmants n’existent pas … ou pas. Après tout, un prince pour l’une n’en sera pas toujours un pour l’autre. Etre exigeante ne fait pas de mal. Chers jeunes, sortez un peu de vos SMS et autres Facebook ! Il n’y a rien de plus romantique qu’une lettre manuscrite. Maïa Brami énonce mine de rien plusieurs vérités qu’il est parfois bon de rappeler. Elle aborde beaucoup de sujets : les complexes, les dangers d’internet, les premières fois, l’amitié, le culte de l’apparence … En un peu moins de 300 pages, on n’a pas vraiment le temps de les approfondir. Mais au moins, les questions sont posées. Au lecteur ensuite de laisser voyager sa curiosité afin de dégotter de nouveaux romans qui lui permettrons de se plonger dans les méandres de cette période parfois tourmentée qu’est l’adolescence. Les princes charmant n’existent pas fait autant de bien à l’âme que lorsqu’on éclate une bulle de savon du bout des doigts. C’est magique et on retombe en enfance/adolescence. Je vous conseille vivement de vous le procurer … et de le prêter à vos filles, nièces et autres petites cousines encore au collège. Pour couronner le tout (prince … couronne …), Maïa Brami est française. Cocoricooooo !!!

Note : 18/20

Ce livre en un mot : Charmant

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les princes charmants n’existent pas

    • C’est sympa et très vite lu =) S’il ne te plaît finalement pas, tu ne pourras pas dire qu’il t’a fait perdre beaucoup de temps =p Mais j’espère que tu l’aimeras. – N.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s