La gratification c’est bien, sans stage ça sert à rien

Bonjour (-soir) à tous (-tes)!

Je voulais vous parler d’un sujet qui me tient énormément à cœur, c’est surtout que je suis en plein dedans et que c’est la merde en fait : la gratification des stagiaires.

Mais pourquoi est-ce qu’elle nous parle de ça celle-là? Eh bien depuis des années, des lois ont été votées afin d’encadrer et protéger le statut de stagiaire. La gratification d’un stage de plus de 8 semaines est ainsi obligatoire pour toutes les structures à gestion privée ET depuis la loi Fioraso de juillet 2013, le service public est également soumis à cette gratification.

Et c’est là que ça coince.

10167922_10203732467299246_1608241624856187662_n

La gratification, qu’est-ce que c’est ? C’est très bien. Cela permet la reconnaissance du stagiaire et la lutte contre la précarité des étudiants. C’est 12.5% du SMIC, en gros, 435€/mois… Et même si le statut de stagiaire est censé nous protéger, on sait très bien que lors des stages longs, on fait le même travail qu’un professionnel. Certaines structures vont même jusqu’à compter les futurs stagiaires dans leurs effectifs et hop, on économise! Mais gratifier quelqu’un 435€/mois, ça reste toujours moins cher qu’un salarié!

Et j’ai personnellement un peu de mal à croire que de grosses institutions ne peuvent pas se permettre de gratifier des stagiaires! De plus, il faudrait pouvoir s’assurer que le budget stagiaires servent bien à cela… Enfin bref, plein de questions, et pas de stages!

1546158_10202897751318807_492011103917245359_n

Je vais parler de la situation que je vis actuellement. Je suis étudiante en deuxième année en formation d’éducateur de jeunes enfants. J’étudie à l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) de Nancy. Cet institut forme les assistants de service social, les éducateurs spécialisés, les éducateurs de jeunes enfants, les moniteurs éducateurs, les aide médico-psychologiques, les assistantes maternelles, … à travers la formation initiale, continue, par apprentissage ou la VAE.

La force de ces formations repose sur l’alternance des cours théoriques et des stages pratiques. Aujourd’hui, chacune de ces filières va, à un moment ou à un autre de son cursus, devoir réaliser un stage de plus de 8 semaines.

Pour exemple, les assistants de service social ont 2 stages de 6 mois dans leur cursus, les éducateurs de jeunes enfants ont un stage de 10 semaines et un stage de 8 mois.

Aujourd’hui, certaines filières qui partent en stage au 15 mai ont 85% de leur promo sans stage.

Les Conseils Généraux (CG), plus grands pourvoyeurs de stage dans le domaine de l’intervention sociale, ferment aujourd’hui leurs portes à la formation de stagiaires ou réduisent le nombre de stages proposés.

De plus, certains stages peuvent être dispersés sur toute la Lorraine, des Vosges jusqu’à la Meuse, ce qui eut impliquer des frais de déplacement et un changement radical du mode de vie.

Concrètement, des stages il y en a, mais gratifiés, nope. Pourtant, c’est LA LOI. Et à cause de ce manque, la qualité de notre formation et la reconnaissance de nos diplômes sont en péril.

1607095_10201869334281590_1649841891_n

Aujourd’hui, on ne sait pas où on va.

Le gouvernement a promis une enveloppe de 5.3 millions € pour la gratification. Cependant, les structures n’en voient pas la couleur et ne connaissent pas les conditions d’attribution, ils ne veulent donc pas rendre le risque de prendre un stagiaire.

Le problème c’est que le gouvernement sort une loi dans notre sens mais n’a pas réfléchi aux conditions d’application et aux conséquences. Cela donne l’impression que tout est à l’envers.

Aujourd’hui, des solutions doivent être prises à court terme et de façon urgente. A plus long terme, des solutions pérennes doivent également être réfléchies.

A qui la faute? C’est pas le problème. État, CG, Structures d’accueil, … Ils doivent surtout nous entendre. Nous entendre et nous écouter, parce qu’une formation professionnalisante sans stage, c’est pas possible.

BkmnDrYIgAAJ_IC.jpg large

Alors, Étudiants, ou pas, ON COMPTE SUR VOUS!

(Et on manifeste demain jeudi 10 avril 2014 à Nancy, RDV 12h30 Place de la République)

10155667_10202897750198779_7743604703560294696_n

Pétition pour nous soutenir!

Article de France 3 Lorraine

Article de la radio Magnum

1238391_10203661915571415_334604265562684852_n

Publicités
Cet article a été publié dans 42 Wallaby Way - Sydney, Le placard sous l'escalier, Parce qu'on ne sait pas où en parler, mais on DOIT en parler !, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s