Journal de Stefan, tome 5 : L’Asile

Couverture Journal de Stefan, tome 5 : L'asile

Titre : Journal de Stefan, tome 5 : L’Asile

Auteurs : L. J. Smith, Kevin Williamson, Julie Plec

Editeur : Hachette – Black Moon

Prix : 15,50 €

Nombre de pages : 256

Quatrième de couverture : Traqués par Samuel, un monstre sanguinaire et enragé, Stefan et Damon sont obligés de se terrer dans les tunnels de Londres pour survivre. La haine de Samuel est insatiable. Rien ne l’arrêtera tant qu’il n’aura pas vengé la mort de Katherine … Vampire impitoyable, Katherine n’hésitait jamais à boire le sang de ses propres amants. Ni à les trahir. Pourquoi donc Damon et Stefan sont-ils obsédés par l’idée qu’elle ait pu aimer Samuel ? Pourquoi continuent-ils de sentir la caresse de ses lèvres sur les leurs ? Et surtout, lequel des deux frères devra mourir pour que la malédiction se dissipe enfin ?

Mon passage préféré :

J’avais passé les vingt dernières années à fuir, regrettant de ne pouvoir rester toujours au même endroit. Désormais, j’étais tenu de vivre à Londres, cette ville sombre, froide et humide où le sang se mêlait aux flots de la Tamise et où les créatures de la nuit hantaient ses monuments. Mon destin était lié à celui de Cora, de Samuel et dépendait aussi d’une trame compliquée, forgée par la duplicité, le sang et les menaces. Jusqu’à ce que l’un d’entre nous – que ce soit par la force, par la magie ou par son intelligence – parvienne à se libérer, nos sorts respectifs étaient imbriqués les uns dans les autres.

Et, le plus important, j’étais lié à Damon mais d’une manière qui dépassait nos simples liens fraternels. A présent, il s’agissait réellement du combat séculaire entre le bien et le mal. Sauf que ce n’était pas si simple car nous étions tous coupables de péchés irréparables.

Cette bataille ne pourrait être gagnée par la force, mais par l’intelligence, le pouvoir et – je m’en rendais de plus en plus compte alors que mon esprit ne cessait de revoir en pensée cette porte refusant de bouger à l’Asile – par la magie.

Ni règles, ni limites : tout était permis. Une seule certitude à l’arrivée : la mort.

Mon avis : Dans l’avant-dernier tome du Journal de Stefan, les frères Salvatore se retrouvent à deux doigts d’exterminer Samuel, et ce à deux reprises. Il me semble que nous avons tous appris, à travers les différents films, romans et autres séries télévisées que nous visionnons quotidiennement, que quand on veut tuer quelqu’un, on le tue un point c’est tout. Nous ne devons pas nous perdre en paroles inutiles qui laisseraient le temps à la victime de s’enfuir ou pire, de trouver un moyen de répliquer. Il est vrai qu’à l’époque, il n’était absolument pas question de ce type de support. Cependant, il me semble qu’après toutes les mésaventures auxquelles Stefan et Damon se sont retrouvés confrontés ensemble, il apparait comme évident qu’ils soient eux aussi conscient d’une telle évidence. Et pourtant, Damon palabre encore avant d’embrocher le méchant. A deux reprises dans ce tome ! Du coup, Samuel réussi à s’enfuir. Là encore, à deux reprises ! J’oublie souvent, quand je suis plongée dans la lecture de cette saga, qu’une vingtaine d’années seulement s’est écoulée depuis la transformation des frères Salvatore en vampire. J’enrage donc facilement concernant leur comportement vis-à-vis de Katherine. Alors qu’en fait, eux ne savent pas encore à quel point la Petrova est une sale garce manipulatrice. Comme il me semble l’avoir déjà dit dans la chronique de l’un des épisodes précédents, je suis plutôt déçue que l’on aborde ici que ces vingt premières années de la « vie » de Stefan et Damon. Je pense que j’aurais adoré les voir traverser les différentes époques, jusqu’à aujourd’hui. Malheureusement, le tome 6 sera le dernier. En tout cas, c’est ainsi que c’est prévu pour le moment. J’espère au moins qu’ils réussiront à anéantir l’autre crétin. L’engouement pour la série télévisée ayant fortement diminué depuis plus de deux saisons, il me semble plus qu’improbable de voir éditer une suite à l’aventure londonienne de nos vampires Jekyll/Hyde.

Note : 12/20

Ce livre en un mot : Rageant

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Journal de Stefan, tome 5 : L’Asile

  1. Le truc c’est que l’engouement pour la série n’a pas diminué… C’est juste nous qui grandissons et qui lâchons mais d’autres prennent la relève!
    Mais franchement, les livres de L.J. Smith ont toujours été du caca en boîte et cette saga du Journal de Stefan est quand même vachement plus agréable à lire! -D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s