Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey

Titre : Cinquante nuances de Grey

Auteur : E.L. James

Editeur : JCLattès

Prix : 17 €

Nombre de pages : 551

 

Quatrième de couverture : Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d’entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu’elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l’en désire que davantage. Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure que Grey tient à dissimuler …

Mon passage préféré :

Qu’est-ce qui m’est passé par la tête ? Pourquoi l’ai-je laissé me faire ça ? Je voulais la nuit. Je voulais savoir jusqu’où ça pouvait aller – mais il fait trop noir pour moi dans son monde.

Mon avis : J’attendais ce roman depuis un bon moment et je dois dire que j’ai été littéralement envoûtée. Ce n’est pas le premier roman de ce genre que je lis, puisque je me suis procuré Les infortunes de la Belle au bois dormant de Anne Rice. J’ai eu la chance de découvrir l’histoire de Fifty Shades à l’époque où elle n’en était encore qu’à l’état de Fanfiction et je l’avais déjà adorée. J’ai retrouvé avec un plaisir incommensurable les personnages que j’avais découverts il y a un certain temps. Leurs caractères, leurs comportements, même les personnages secondaires sont les mêmes. On rencontre cette fille banale qui tombe sous le charme d’un homme plutôt inaccessible. Elle est fille unique d’une mère exubérante vivant au soleil et d’un beau-père calme, aimant la pêche. Lui, fils adoptif d’une famille très soudée dont l’un des parents est médecin, le grand frère très enjoué et la petite soeur montée sur ressorts. On découvre également le meilleur ami d’origine latine amoureux d’elle et le collègue de travail plutôt lourd qui ferait tout pour un rendez-vous. Il y a également la meilleure ami trop jolie et au fort caractère. Non, je ne chronique pas Twilight. Mais je comprends que pour certains, cela puisse être déroutant. Je savais à quoi m’attendre et je n’ai pas été déçue. Le côté obscur de Christian est complexe et on entre assez facilement dans le personnage d’Anastasia. On pense aux mêmes choses qu’elle au même moment. On comprend l’expression « Cinquante nuances » assez facilement et elle est répétée plusieurs fois. J’ai trouvé plutôt longuet de remettre une ou plusieurs parties du contrat à plusieurs moments. Mais cela ne m’a pas empêché de les lire à chaque fois. Les passages qui font la controverse de ce roman sont très descriptif mais pas du tout choquant de mon point de vue. Toutes les sensations sont vraiment bien exprimées et pour les non-initiés à ce genre, je pense que cela peut être une expérience intéressante.

Note : 18/20

Ce livre en un mot : Génial

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques littéraires, La bibliothèque de Noémie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s